Les services d’Aide aux victimes expliqués aux aînés mulhousiens

« Chez APPUIS, nous proposons des services gratuits aux victimes d’infractions pénales ou d’agressions. Nous avons différentes permanences à Mulhouse, Thann, Altkirch, Masevaux… Lorsque vous êtes victime ou qu’un de vos proches a subi une agression ou un vol, il est très important d’en parler… Ça arrive et nous sommes là pour vous aider dans vos démarches et vous apporter un soutien psychologique aussi… », explique Déborah Blanchard, juriste du service d’aide aux victimes d’APPUIS devant la vingtaine de personnes présentes au centre socio culturel Bel Air le 4 novembre.

les seniors du quartier très attentifs au Bel air

Cette réunion de sensibilisation est organisée dans plusieurs quartiers mulhousiens par la ville de Mulhouse à destination des aînés, dans le cadre de l’action citoyenne « Me sentir bien et en sécurité dans ma ville ». Des représentants de la Ville, de la police nationale et municipale et Déborah Blanchard, juriste du service d’aide aux victimes d’APPUIS, donnent des conseils de prévention et des informations sur leurs droits, pour lutter contre les incivilités, pour savoir quoi faire en cas d’agression ou d’arnaque et répondent aux questions des seniors, très intéressés par le sujet.

En savoir plus sur l’Aide aux victimes : https://www.association-appuis.fr/…

Première pierre à Habsheim : un habitat adapté pour 5 familles nomades sédentarisées

Pour permettre et faciliter le changement d’habitat de cinq familles nomades sédentarisées, vivant sur un terrain depuis plus de 17 ans à Habsheim, la ville a sollicité le bailleur social Néolia et le Pôle Inclusion et Développement Social d’APPUIS, pour l’accompagnement des familles. Un projet de longue haleine qui est entré en phase opérationnelle en septembre avec le démarrage du chantier de construction de 5 maisons pour une fratrie de 18 personnes. La 1ère pierre a été posée le 30 septembre par Serge Goubet, Président de Néolia, Gilbert Fuchs, Maire d’Habsheim, et Geneviève Mouillet, Présidente d’APPUIS, en présence des familles très émues. « Nous avons démarré un diagnostic en 2016, avec Jean-Michel Klein de Néolia, et nous avons construit, avec les familles concernées, un projet adapté à leurs besoins et à leur mode de vie. », explique Linda Bazine chargée du projet pour APPUIS. Retenu dans le cadre de l’appel à projet « 10 000 logements accompagnés » de l’USH (Unions Sociale pour l’Habitat), le projet a pu être financé et un travail d’accompagnement personnalisé a pu être mené. « Nous accompagnons les familles sur les plans individuel et collectif ; nous les aidons à se projeter dans leur futur logement, à gérer leur budget, à savoir habiter… Ce travail est fait en co-construction avec les futurs habitants, car pour APPUIS, ce sont les personnes elles-mêmes qui construisent leur projet de vie », poursuit Linda. Du sur-mesure pour des familles qui pourront intégrer leur nouvelle maison au printemps 2020. Après avoir remercié l’ensemble des partenaires présents à cette pose de 1ère pierre, Geneviève Mouillet a conclu en soulignant que « dans ce projet, il y a de l’amour et de l’espoir, de l’écoute et de la compréhension ».

La médiation animale

La médiation animale, vous connaissez ? Chloé Lauffenburger, psychologue au service d’aide aux victimes d’APPUIS, et Marie Hoog, ont animé, avec leurs chiens Nalla et Mumu, des ateliers de formation sur la médiation animale. A l’initiative de Céline Voulot, assistante sociale à la Maison des Adolescents du Haut-Rhin, un café-info « Le chien en trait d’union » a été organisé le 19 septembre dernier au club canin de Wittenheim. Après une introduction théorique présentée par Céline, Marie a animé l’atelier « Prendre soin de l’autre pour prendre soin de soi » et Chloé l’atelier « Mécanique du cerveau ». Fortement impliquées avec leur chien au sein d’APPUIS, toutes deux ont pu transmettre leurs expériences à la trentaine de professionnels du secteur médico-social, présents. « La présence de Nalla lors de mes consultations chez Appuis fait retomber la pression », confie Chloé. L’occasion pour les participants à cette après-midi de formation de tester sur eux-mêmes les effets apaisants des chiens.

Contact : N’AMASTÉ – Association de Médiation Animale pour le lien Social Thérapeutique et Éducatif

Crédit photos : Estelle

Les coureur(ses) de la Liberté à Colmar et à Mulhouse

Avez-vous entendu parler des « coureurs(ses) de la Liberté » ? Laurent Lefebvre, pair-aidant chez APPUIS, a lancé un projet ouvert à tous les salariés et aux personnes accompagnées : participer à des entraînements à la course à pieds à Mulhouse et Colmar, créer une équipe APPUIS, prendre le départ de petites et grandes courses…

Le rétablissement par le sport, le partage avec des collègues, des bénévoles et des personnes accompagnées, voilà le projet de l’équipe des « coureurs(ses) de la Liberté ».

Les coureur(ses) de la Liberté au Marathon de Colmar

Plusieurs salariés d’APPUIS étaient au départ des épreuves en individuel, en escadrille et en relais du marathon de Colmar dimanche 15 septembre dernier… De belles performances, un très bon esprit d’équipe pour les Coureurs(ses) de la Liberté. Bravo à Baptiste, Chloé, Khadija, Rohanne, Thibaut, Thierry et Zizak, conduits par Laurent !

Une équipe APPUIS participe à la course/marche caritative Les Mulhousiennes

Caroline, Elodie, Geneviève, Isabelle, Khadija, Manon, Marie, Myriam, Vanessa et Véronique ont participé à la course/marche caritative féminine les Mulhousiennes dimanche 22 septembre au stade de l’Ill. Un engagement collectif pour soutenir de bonnes causes qui luttent contre le cancer et pour le bien-être des enfants malades et handicapés.

8000 participantes le dimanche matin et 800 enfants pour la course des kids du samedi, la quasi intégralité des frais d’inscriptions redistribuée aux 5 causes soutenues, autour de 80 000 € (90 000 € en 2018).