Nos documents
Actualités

Pôle Aide aux Victimes

Qu’est-ce que le PAV (Pôle Aide aux Victimes) de l’association APPUIS ?

Le Pôle Aide aux Victimes est habilité par le Ministère de la Justice (anciennement Accord68 créée en 1985).

 

Les missions des Services d’Aide aux Victimes

Le Service d’Aide aux Victimes a pour mission d’accompagner toute personne qui s’estime victime d’une infraction pénale, qu’elle ait déposé plainte ou non, qu’elle le souhaite ou non !

Une information sur les droits :

  • Informer la victime de ses différents droits et sur le fonctionnement de la Justice
  • L’informer pour lui permettre de prendre elle-même des décisions et de pouvoir agir seule
  • Donner une information complète, objective et adaptée à sa capacité de compréhension.

Une écoute :

  • Lui proposer une écoute pour elle-même qui respecte son rythme
  • Lui laisser un espace de parole, lui permettre de se raconter sans jugement
  • Lui laisser exprimer ses sentiments, ses émotions ressenties depuis les faits (par exemple : colère, peurs, sentiment de honte et de culpabilité, etc.,).

Aider la personne pas à pas dans les démarches :

  • Fixer ensemble un objectif qu’elle peut atteindre seule
  • Aide pour remplir des documents en lien avec la procédure pénale
  • Aide pour rédiger un courrier à l’attention du tribunal

Le soutien moral :
Notre rôle est d’accompagner la personne à sortir de son statut de victime : repérer avec elle ses besoins et l’aider à établir des priorités. La soutenir pendant la période où elle est fragilisée. C’est un accompagnement préparé conjointement.

Les lieux de Permanences juridiques :

La Maison de la Justice et du Droit et au sein du Pôle d’Aide aux Victimes (sur rendez-vous uniquement)

Le service d’aide aux victimes tient une permanence, sur rendez-vous, à la Maison de la Justice et du Droit (MJD) et au sein du Siège du Pôle d’Aide aux Victimes.
Prise de rendez-vous soit par le secrétariat du Pôle d’Aide aux Victimes, soit par l’accueil de la Maison de la Justice et du Droit.

Ces permanences permettent d’offrir à la personne victime un espace de parole à la suite du traumatisme subi, d’accompagner notamment sur le plan juridique la personne victime tout au long de la procédure.
Elles permettent également de préparer les grandes étapes de la procédure en collaboration avec d’autres professionnels (avocats, services sociaux, services de soutien psychologique…).

Adresse de la MJD : 14 Rue du 6ème Régiment de Tirailleurs Marocains, 68100 MULHOUSE
N° de téléphone : 03-89-36-80-30

Adresse du Pôle d’aide aux Victimes : 12 rue du Chêne, 68100 MULHOUSE
N° de téléphone : 03-89-56-28-88

 

Le Bureau d’Aide aux Victimes au Tribunal de Grande Instance de Mulhouse (sans rendez-vous)

La présence « in situ » du B.A.V. fait de l’intervenant l’interface entre la Justice et les victimes, par l’entremise de plages de permanences libres et d’absence de contingences inhérentes à la fixation d’un rendez-vous.
Les juristes sont présentes pour accueillir, donner des clés de compréhension autour de la procédure, soutenir les démarches des personnes.

Horaires d’ouvertures

Lundi de 13h30 à 16h
Mardi de 9h à 12h et de 13h30 à 16h
Mercredi de 9h à 12h
Jeudi de 9h à 12h
Vendredi de 9h à 12h

Adresse du BAV :  au Tribunal de Grande Instance de Mulhouse (Bureau 3) – 21 Avenue Robert SCHUMAN, 68100 MULHOUSE
N° de téléphone : 03-89-36-25-27

 

Un soutien psychologique pour les personnes victimes d’infractions pénale (sur rendez-vous)

La psychologue œuvre à la reconstruction psychologique de la personne victime (directe ou indirecte) d’une infraction pénale.
Pour ce faire, la psychologue propose à la personne victime un espace de parole qui lui permet d’exprimer et de comprendre sa souffrance et les symptômes développés suite à l’événement traumatique.
Cette expression permet d’élaborer le sens que cet événement a pris pour la personne, et de l’inscrire dans son histoire.
La psychologue a proposé un cadre neutre, d’écoute bienveillante, dénuée de tout jugement. Cela permet une expression la plus libre possible, et participe à la reconnaissance de la personne en tant que sujet souffrant des conséquences d’une (ou plusieurs) infraction(s) pénale(s). Son rôle n’est pas de conseiller mais de permettre cette expression par des relances et des questions.
Le soutien psychologique s’articule le cas échéant, avec l’accompagnement juridique pour permettre la compréhension et l’appropriation des suites juridiques et psychologiques de l’infraction.

Prise de rendez-vous par le secrétariat du Pôle d’Aide aux Victimes au 03-89-56-28-88

 

L’accueil en Commissariat et en Bureau de Police

Les intervenantes sociales du Pôle d’Aide aux Victimes proposent des permanences au sein du Commissariat Central et Bureau de Police ouest afin de pouvoir accueillir les personnes en détresse sociale qui se présente aux forces de l’ordre.

L’accueil est confidentiel.

Elle est saisie par les forces de l’ordre, par le relevé des mains courantes ou encore par les partenaires.

L’intervenante sociale peut être saisie pour toutes les situations sociales difficiles. L’intervention est ponctuelle, et vise à établir un diagnostic social de la situation, afin de coordonner ensuite un relais pour une prise en charge adaptée par un professionnel partenaire.

Les horaires de présence de l’intervenante sociale restent flexibles et s’adaptent si nécessaire aux besoins du public et au caractère d’urgence qui peuvent présenter certaines situations.

Adresse du Commissariat Central : 43, rue de la Mertzau – 68100 Mulhouse
N° de téléphone : 03 89 56 88 81 – 07 69 55 68 87

Adresse du Bureau de Police ouest : 15, rue Kienzler – 68200 Mulhouse
N° de téléphone : 03 89 35 17 07

 

D’autres dispositif du Service d’Aide aux Victimes :

Le Téléphone Grave Danger

Expérimenté en France depuis 2009, le « téléphone grave danger », dispositif de protection des femmes victimes de violences conjugales, a été mis en place dans le Haut-Rhin fin 2015.

Le Téléphone Grave Danger (T.G.D.) est un téléphone portable géolocalisable disposant d’une touche spécifique, permettant à la victime de joindre, en cas de grave danger, un service de téléassistance, accessible 7j/7 et 24h/24.

Le TGD est attribué par le Procureur de la République aux personnes qui ont été ou sont victimes de violences conjugales ou de viols, qui n’habitent plus avec l’auteur des faits et pour lesquelles une interdiction d’entrer en contact a été prononcée.
est l’Association référente : elle rend un rapport d’évaluation de la situation pour solliciter l’attribution et accompagne les bénéficiaires juridiquement, socialement et psychologiquement.

Adresse : 12 rue du Chêne, 68100 MULHOUSE
N° de téléphone : 03-89-56-28-88 – 06-69-33-10-82

 

Dispositif AMODEL

Antenne Mobile d’aide aux victimes – Démarche, Ecoute et Lien est un projet né de ce constat et s’attache à répondre à cette rupture de prise en charge pour les personnes victimes fortement choquées et/ou isolées, en proposant à la fois des permanences fixes délocalisées mais aussi, un accompagnement physique des personnes dans leurs démarches socio judiciaires.

Les permanences ont lieu :

  • Au sein de l’Espace Solidarité d’Altkirch ont lieu tous les 2ème et 4ème mercredi du mois de 09h00 à 12h00, au 39 Avenue de 8ème Régiment de Hussards (Quartier Plessier)
  • Au sein de l’Espace Solidarité de Masevaux ont lieu tous les 2ème Lundi du mois de 09h00 à 12h00, au 21 avenue Gérard
  • Au sein du Centre Socio Culturel du quartier des Coteaux à Mulhouse ont lieu tous les 1er et 3ème Mercredi du mois de 14h00 à 17h00, au 10 rue Pierre Lotti
  • Au sein de l’Espace Solidarité de Thann ont lieu tous les 3èmes mercredis du mois de 14h00 à 17h00, 10 rue Pierre Lotti

En complément des plages horaires fixes, le dispositif pourra se déplacer sur le ressort du bassin mulhousien auprès des personnes victimes en incapacité de s’inscrire dans les permanences du fait de la gravité de l’infraction subie ou du fait de leur isolement social.

N° de téléphone AMODEL : 06 69 33 10 82 – 03 89 56 28 88

 

La Licorne

La Licorne est un service spécialisé dans la prévention et le traitement des maltraitances sexuelles et du harcèlement.

Ce service s’adresse à toute personne, victime, proche d’une victime ou professionnel confronté à une situation particulière de traumatisme sexuel.

La Licorne vous propose :

  • un soutien et un accompagnement des victimes et de leur entourage
  • un espace d’écoute et de réflexion
  • une aide et des conseils
  • des informations à destination du public et des professionnels dans le cadre de la prévention.

 

Le Cocktail sans alcool : prévention du risque alcool auprès des jeunes de 12 à 18 ans

Cette action existe depuis 1999. Co-piloté par le Service Prévention et Citoyenneté de M2A, la Coordination santé de la Ville de Mulhouse, Le CAP, Vie Libre, et APPUIS.

L’objectif du dispositif est de prévenir l’abus d’alcool auprès des jeunes qui en consomment de plus en plus tôt.

 

La justice Restaurative

Le Pôle d’Aide aux Victimes a souhaité s’intéresser et développer, en partenariat avec le service d’aide aux Victimes de Colmar (ESPOIR) des mesures de justice restaurative sur le Haut-Rhin.

La Justice Restaurative a pour but de mettre en œuvre toute mesure « permettant à une victime ainsi qu’à l’auteur d’une infraction de participer activement à la résolution des difficultés résultant de l’infraction, et notamment à la réparation des préjudices de toute nature résultant de sa commission » (Article 18 de la Loi N°2014-896 du 15 Août 2014 relative à l’individualisation des peines et renforçant l’efficacité des sanctions pénales).

Elles ont pour objectif notamment :

  • De proposer un échange, sécurisé et encadré, entre les personnes victimes et les personnes auteurs
  • De faciliter les détenus à mesurer l’impact humain et social de leurs passages à l’acte
  • De faire prendre conscience aux victimes que la détention et le milieu carcéral peut entrainer des souffrances pour les personnes condamnées.
  • Permettre de continuer le travail personnel entamé par les différents participants
  • Promouvoir la réintégration des participants dans la Société

Autres actions :

Stage de Citoyenneté
Stage Victimologique-SPIP
Stage client d’achat d’acte sexuel
Ville amie des aînés
Forum ; « se séparer, divorcer, un forum pour s’informer »
L’action CAP vers la sortie

 

Un Service de Médiation Pénale

Mesures ordonnées par le Procureur de la République de Mulhouse dans le cadre de l’alternative aux poursuites.

Le médiateur reçoit d’abord individuellement puis ensemble les parties du litige pour rechercher une solution amiable au conflit en mettant fin aux troubles à l’ordre public, en reclassant le mis en cause et en réparant la partie plaignante.

 

Un service de prise en charge des personnes soumises à des dérives radicales et sectaires

Le dispositif de prise en charge des personnes soumises à dérives radicales a été initié en 2015 par les Chefs de Cour de Colmar et de Monsieur le Procureur de la République du Tribunal de Grande Instance de Mulhouse. Il a été étendu sur le ressort de Colmar le 27 mai 2016.

Destiné aux personnes, majeures ou mineurs, repérées par les services judiciaires, ce dispositif se fonde sur une prise en charge globale et pluridisciplinaire. Le programme s’organise autour d’un suivi individualisé qui se décline en 4 phases.
En apportant une réponse individualisée à la personne en voie de radicalisation et en incluant le cas échant les éducateurs mandatés, le dispositif a pour finalité d’enrayer le processus de radicalisation en intervenant le plus tôt possible. Il s’agit avant tout de permettre les conditions d’un « électrochoc » à la personne, afin de faire émerger une demande de soin et/ou de suivi social.

Une équipe pluridisciplinaire composé d’éducateurs, psychologues, juriste, et d’un psychiatre mettent en œuvre le mandat en évaluant la situation de la personne puis en construisant un programme individuel adapté.

A la fin de la mesure, un rapport est réalisé à destination du magistrat mandant.

 

Lieu d’Ecoute Départemental pour les Auteurs de Violences (LEDAV)

Le LEDAV a pour objectif d’intervenir précocement pour mettre des mots sur la violence et prévenir la récidive.

La psychologue propose dans le cadre d’une approche psycho-éducative et psycho-dynamique, un soutien et/ou un accompagnement individualisé et/ou collectif en lien avec d’autres professionnels (CMP, associations, hôpital, services spécialisés, ect)

Num : 0606968563

Pour plus de renseignement, contacter le PAV au 03.89.56.28.88 ou par mail à l’adresse : pole.prevention@nullassociation-appuis.fr