APPUIS

notre actualitÉ

Presse: Mulhouse: s'informer pour se séparer le mieux possible

Le Forum de la séparation et du divorce se tiendra à nouveau en «vrai» le 28avril au Carré des associations à Mulhouse. Sous l'impulsion de l'ASFMR, une douzaine de partenaires se sont associés pour conseiller et orienter les couples avant, pendant, voire après une séparation. Par Hélène POIZAT- 23 avr. 2022 à 18:30 (Article de l'Alsace du 23 avril 2022) - Temps de lecture : 3 min

L'idée est née au sein d'un groupe de parole de l'association SOS Papa 68, qui se retrouvait dans les locaux de l'ASFMR (Association syndicale des familles monoparentales et recomposées) à Mulhouse. C'est à eux que l'on doit la première édition du Forum de la séparation et du divorce, qui s'était tenu en 2017. En petit comité alors.« Il y avait juste l'ASFMR et SOS·Papa 68, puis les graines ont germé et cette année, on compte13 partenaires participants, dont un nouveau, l'association Pas à pas, lieu de visites médiatisées à Saint- Louis », indique Élise Mourquairol, médiatrice familiale à l'ASFMR, qui participera à la 5e édition de ce forum, seul de ce genre dans le Haut-Rhin, jeudi 28 avril au Carré des associations, à Mulhouse. L'an dernier, pour cause de pandémie, le forum s'était tenu sous forme de webinair.e durant trois jours, avec une participation réduite. Mais la dernière édition, en« présentiel », en 2019, avait tout de même attiré 76 participants - et quatre enfants. 1 Des réponses « multifacettes » « Il s'agit d'un forum dont l'entrée est libre, gratuite et l'anonymat garanti», précise Fanny Ruch, juriste au CIDFF (Centre d'information sur les droits des femmes et des familles). Il s'adresse aux personnes en instance de séparation, déjà séparées ou en requête judiciaire, mais il peut aussi intéresser, par exemple, une grand-mère qui s'inquiète de moins voir ses petits-enfants après une séparation, détaille la médiatrice. L'idée est que chacun, quel qu'il soit, trouve en face de lui les personnes qui peuvent le , renseigner sur tous les aspects de la séparation. Juristes, médiatrices familiales, travailleurs sociaux, avocats (les avocats de la jeunesse qui interviennent bénévolement pour ce forum) offriront ainsi des réponses« multifacettes ».


Trois ateliers seront proposés. Le premier est consacré aux « conséquences sociales, matérielles et financières de la séparation», y interviendront la Caf (caisse d'allocations familiales), Solidarité femmes et les avocats de la jeunesse. Le second porte sur les procédures et les aspects juridiques, les intervenants seront SOS papa 68, le CIDFF, Appuis et des avocats. Enfin pour les questions portant sur« l'enfant et l'adolescent au cœur de la séparation», des représentants de Thémis, la Maison des adolescents, l'orée et Pas à pas pourront répondre aux interrogations des parents.

Un petit coin pour les enfants sera aussi proposé ainsi que quelques livres en lien avec la thématique.


« Que les gens sachent qu'ils ne sont pas seuls»


· · « Les ateliers ont lieu tout l'après-midi, les gens peuvent aller de l'un à l'autre, on part de leurs questions, ce n'est pas une conférence», explique la juriste.« Ce que disent les personnes fait écho aux problèmes des autres, l'idée c'est aussi de mettre tout ça en commun», ajoute la médiatrice. Lors des précédentes éditions, beaucoup de questions avaient porté sur l'accès aux enfants (droit de visite, résidence), ainsi que sur les violences, relève-t-elle encore. La problématique de l'aide juridictionnelle avait aussi été souvent abordée. « Il y a aussi des personnes qui ne peuvent pas bénéficier de cette aide mais n'ont pas les moyens de prendre un avocat, elles doivent savoir que les associations peuvent les aider.» Beaucoup en fait ignorent leurs droits. Des mères qui ne travaillent pas et n'ont pas de revenus pensent parfois qu'elles vont perdre la garde de leurs enfants - ce qui est faux, bien évidemment. .

« L'important, c'est que les gens sachent qu'ils ne sont pas seuls», insiste ainsi la médiatrice.


Y ALLER Jeudi 28 avril, de 13 h 30 à 18 h 30, au Carré des associations, 101avenue de Colmar à Mulhouse. Entrée libre et gratuite, anonymat garanti.


#dava #famille #forum