top of page
APPUIS

notre actualitÉ

PRESSE:A Colmar, Sainte Marie aux-Mines et Munster, un dispensaire mobile pour soigner


Le camping-car de l’association Appuis propose écoute, soins infirmiers et aide administrative aux publics les plus précaires depuis le mois d’août dans la région de Colmar. Financé à 100 % par l’Agence régionale de Santé (ARS) Grand Est, le budget 2023 de ce dispensaire mobile, est de 296 566 euros

L’association Appuis a mis en service depuis août un dispensaire mobile, qui sillonne les rues de Colmar et Sainte-Marie-aux-Mines pour aller vers les publics les plus précaires. À partir de ce mercredi, la tournée s’étend à Munster.


Le dispensaire mobile d’Appuis, baptisé Lits halte soins santé mobile est entré en action depuis le mois d’août à Colmar

Léa (*) vivait dans sa voiture depuis six mois quand elle a rencontré l’équipe mobile d’Appuis, sur le parvis de la gare de Colmar. Dans le camping-car de l’association, il est possible de prendre une douche chaude, un service très apprécié des SDF qui constituent le public principal de ce dispensaire mobile. Un espace à l’arrière permet à Marie, l’infirmière de l’équipe, de prodiguer des soins au besoin.

Mais pour Léa, c’est l’écoute « sans jugement » dont elle a pu bénéficier de la part de Baptiste, travailleur social chez Appuis et coordinateur de l’équipe, qui lui a « sauvé la vie ».



Ce lundi 4 décembre, Baptiste Saur (en photo) et son équipe se sont rendus à Munster pour préparer la première permanence, ce mercredi 6 décembre, du camping-car de l’association dans la vallée, sur le parking des Restos du cœur

Orientée vers le camping-car par l'assistante sociale

À la rue depuis avril, à la suite d’une fin de cure compliquée, elle n’avait ni logement, ni revenu. « Pour toucher le RSA, il faut une adresse et pour avoir un toit, il faut un revenu », lâche, découragée, la quadragénaire. Dans un dernier sursaut, avant une plongée qu’on imagine définitive, elle a décidé de retourner voir l’assistante sociale de l’association Argile, qui la suivait quand elle se battait encore avec son addiction à l’alcool. C’est elle qui l’a orientée vers le camping-car d’Appuis, stationné sur le parvis de la gare de Colmar tous les lundis et mardis soir depuis le mois d’août.


Animé par Baptiste Saur, travailleur social chez Appuis et coordinateur de l’équipe, et Marie Hermann, infirmière (en photo), il complète l’offre de soins sur le secteur de Colmar pour les publics les plus précaires.

Léa fait partie de ces gens qui ont du mal avec la collectivité et que le 115 ne peut pas vraiment aider. « Je ne peux pas vivre en foyer, mon psychiatre me le déconseille en raison de mon histoire avec l’alcool » détaille Léa. Plutôt que de replonger, elle a préféré vivre dans sa voiture, mais avec le froid « c’est devenu impossible ».

Hébergée chez une amie dans la vallée de Munster depuis l’arrivée de la neige, elle espère pouvoir bientôt obtenir une place dans un des studios de l’association Appuis à Colmar. Baptiste a rempli son dossier avec elle, dans le dispensaire mobile, qui est équipé du wifi. « Je suis première sur la liste d’attente » se félicite la jeune femme, impatiente de repartir d’un bon pied.


Mélanie Roellinger médiatrice santé pair, complète l’équipe du LHSS qui sillonne Colmar, Sainte-Marie-aux-Mines et, depuis ce mercredi, Munster

Quatre maraudes à Colmar

Plusieurs associations opèrent des maraudes sur le secteur de Colmar : Bretz Maraude, l’Ordre de Malte et la Croix Rouge. Le camping-car d’Appuis complète le dispositif avec une orientation soins.

Depuis septembre 2023, ces maraudes se réunissent régulièrement avec les autres acteurs de la veille sociale (dont l’équipe mobile psychiatrie précarité, Caritas, Espoir, Résonance et le CCAS) à Colmar au sein d’une commission Coordination des acteurs maraudes et urgences (Camu). Présidée par l’association Acces68, elle permet à tous ces intervenants de travailler ensemble.


En allant vers les publics les plus précaires, l’équipe mobile espère créer un lien avec ceux qui sont le plus éloignés des aides, de la collectivité et du monde associatif qui pourrait les aider

Des bénévoles multicartes

Ce lundi à Munster, Léa a retrouvé Baptiste et son équipe, venus se présenter aux Restos du cœur en vue de la première permanence du camping-car d’Appuis à Munster, ce mercredi après-midi.

Dans la salle d’attente de l’association caritative, la précarité a mille visages. Des jeunes réfugiés du CADA aux mères de famille isolées, en passant par la retraitée écrasée par ses charges de gaz et d’électricité ou le quinquagénaire cabossé par la vie et les addictions, tout le monde dépend de la distribution hebdomadaire de nourriture de l’association.

Les bénévoles, eux, sont multicartes : des Restos au Secours populaire, en passant par Caritas, ils sont de toutes les associations. C’est sur eux que Baptiste compte pour trouver dans la vallée le public précaire qui a besoin des services du dispensaire mobile d’Appuis.


Dans ce camping-car il est possible de prendre une douche chaude, un service très apprécié des SDF, de boire un petit café, ou d’effectuer des démarches administratives car le véhicule est équipé du Wifi

À Munster, tous les quinze jours

Baptisé Lits Halte Soin Santé (LHSS) mobile, ce camping-car itinérant permet d’aller vers les publics les plus précaires, de soigner les sans domicile fixe là où ils se trouvent, à l’image des lits infirmiers créés à Paris par la Croix Rouge en 1991. Un financement de l’ARS a permis l’achat et l’équipement d’un camping-car, qui a commencé à sillonner les rues de Colmar au mois d’août 2023 puis de Sainte-Marie-aux-Mines en octobre.

À partir de ce mercredi, le camping-car ajoute Munster à sa tournée, une fois tous les 15 jours.


Une salle au fond du camping-car permet à l’infirmière de prodiguer des soins en cas de besoin

Mélanie Roellinger, médiatrice santé pair chez Appuis, et une infirmière stagiaire qui accompagne l’équipe LHSS (lits halte soins santé) ont annoncé l’arrivée ce nouveau service au public des Restos du cœur de Munster

Photo Hervé Kielwasser


(*) Le prénom a été changé.

Comments


bottom of page